ACTUALITES POLITIQUE VIDEOS

la différence entre les musulmans sunnites et les musulmans chiites.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

. la différence entre les musulmans sunnites et les musulmans chiites.

Message par y@nis le 2009-01-26, 17:24

la différence entre les musulmans sunnites et les musulmans chiites.

Le chiisme est une secte égarées de l'islam, ils se divisent en
plusieurs groupes, environ 12 groupe, du plus proche des sunnites comme
zayediya, au plus extrême comme les rawafides Imamites.

Les Imamites se sont la majorité des chiites de nos jours, ils ont
beaucoup de croyances de mécreances, comme le faite de dire que le
coran est falsifié, d'accuser l'honneur de la mère des croyants Aicha, considérer Ali "Radia Allaho aneho" mieux que les prophète, dire que
leurs Imams sont infaillible et ils reçoivent la révélation
......................

En ce qui est de la source de tension, se sont leurs croyances, car ils
considèrent les musulmans comme mécréants kofares, qu'il faut
exterminer s'ils ont le pouvoir, ce qui explique que à chaque fois à
travers l'histoire, ou ils ont le pouvoir et la force la première chose
qu'ils ont fait c'est d'exterminer les sunnites, et c'est ce qu'ils ont
fait en Iran, et c'est ce qu'ils font maintenant en Irak, ou les gens
sont tué car ils s'appellent Omar ou Abo Baker

D'abord pour commencer, on doit faire la difference entre le mot
chiisme et rafidha, les chiites sont des musulmans qui ont été du coté
de Ali (RA3), mais qui n'ont jamais oser insulter un sahabi ou dire que
ommahat almominine sont des ..., ou que notre coran actuel n'est que le
tierd du réel coran dit "moshaf fatima", ils ne disent rien de ces
conneries, contrairement au rafidha actuelle qui occupent Iran, Liban,
bahrein, sud-est de l'iraq et pakistan ...

Donc comment peut-on s'allier avec des gens qui disent que nos sahaba
sont tous des mécréants "koffar" sauf 5 ou 6, que les 2 femmes du
prophete (SAW) 3aicha et hafsa l'ont trahit, que les 2 tierd du coran
"perdu" parle des "fadhael Ali". que les "imams" et "aemma" et "fatima
zahraa" sont mieux que les prophetes.


J'espère être clair, j'ai parlé seulement ici des croyances, mais du coté
haine au musulmans sunnite c'est encore plus pire, voici un discours
(vidéo) de Hassan nasrallah qui dit que


avatar
y@nis

Sexe : Masculin

Nombre de messages : 218
Localisation : France

http://algerie.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

. Re: la différence entre les musulmans sunnites et les musulmans chiites.

Message par y@nis le 2009-01-26, 17:26

la suite ...et une autre marji3iya incitant à tuer les sunnites en iraq vidéo :


et une autre incitant à démolir les mosqués des sunnites :
avatar
y@nis

Sexe : Masculin

Nombre de messages : 218
Localisation : France

http://algerie.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

. Re: la différence entre les musulmans sunnites et les musulmans chiites.

Message par y@nis le 2009-01-26, 17:43

Abou Loloa
Celui qui a tué 'Omar Ibn Al Khattab Radhi Allahu 'anhu !


Regardez ce tombeau il appartient à une personnalité majoussie que les rawafidhs vénèrent et adorent...Abou Loloa أبي لؤلؤة .
Ils considèrent l'anniversaire de sa mort comme l'une des meilleures fête Rafidhi.


Ce
khabith est aussi appelé baba Choujâa Eddine (بابا شجاع الدين أبو
لؤلؤ)...qu'on peut traduire par Le Grand Courageux du Din Rafidhi.


Il est fêté chaques années le 10 rabi'e Le Premier.

Chez
cette secte adoratrice de tombe, on trouve de tout sauf les rudiments
de l'Islam, et afin d'adorer les tombes ils sont prêts à tout.
Adoration synonyme de gros sous, puisque les supposées tombes, ne
concordent pas avec les personnes enterrées.


'Ali Radhi
Allahu 'anhu mort à El Kouffa et son tombeau à Najaf, et ce khabith
d'Abou Louloa لعنه الله qui s'est suicidé à Madina et dont le tombeau
se retrouve à des milliers de kms dans la ville de Kashane en Iran.



Ce khabit a tué 'Omar Ibn Al Khattab durant la prière du Fadjr.


Admirez l'accueil et la vénération.


1- La vue du mausolée du majoussi-khabith :




2- Les Médisances traditionnelles Rafidhies....sur Abou Bakr, 'Omar et 'Othmane Radhi Allahu 'anhum :









3- La demande de bénédiction :





4- On apprend très jeune à maudire :




C'est dans leur propre site ! :


http://www.yahosein.com/vb/showthread.php?t=26012


La mort de 'Omar Ibn al Khattab Radhi Allahu 'anhu :


Il y avait à Médine
un esclave originaire de Perse qui avait pour nom Abu Lolo Firouz. Un
jour il vint se présenter au calife et dit :
« Mon maître exige de moi une somme trop importante. Je te prie de me la réduire. »


« A combien s'élève cette taxe ? », demanda Omar.


« A deux dirhams par jour. »


« Quelles sont tes compétences ? », demanda à nouveau le calife.
« Je suis charpentier, peintre et forgeron », dit Firouz.


« Eh bien, la taxe dans ce cas n'est pas trop élevée », fit remarquer le calife.


« Une personne ayant tes compétences est en mesure de s'acquitter de cette taxe et de vivre confortablement. »


« C'est bien, je réglerai cela avec toi », grogna l'esclave en s'éloignant.

Omar ne prêta pas attention à ces propos.


« J'ai été réprimandé par un esclave », dit-il en souriant.

Le lendemain de bonne
heure, Omar se rendit à la mosquée pour diriger la prière comme à son
habitude. Abu Lolo se tenait caché dans un coin, une dague à la main.
Dès que Omar commença la prière, l'esclave bondit sur lui. Il le frappa
de six coups de dague. Les croyants, horrifiés maîtrisèrent l'assassin.
Finalement cet homme maudit se tua avec sa propre arme.

Omar gisait dans une mare de sang. Quand la prière fut accomplie, il fut transporté chez lui.

« Qui est mon assassin ? », demanda-t-il.

« Abu Lolo », lui répondit-on.

« Louanges à Dieu. Ce n'est pas un musulman qui a répandu mon sang. »

On appela un médecin afin de soigner et
panser ses blessures. Celui ci déclara qu'elles étaient trop profondes. Beaucoup, à ces mots, se mirent à pleurer.


« Ne pleurez pas,
s'il vous plait. », dit Omar. N'aviez-vous pas entendu le Messager
d'Allah 'Aleyhi salat wa salam dire que les pleurs des proches
augmentent le supplice du mort ? »
Voyant sa fin approcher, Omar fit mander son fils Abdallah :

« Mon fils, dit-il, rends toi auprès de Aicha.
Transmets-lui les salutations de Omar. Ne me désigne plus sous le nom
de Commandant des croyants car je ne le suis plus. Transmets lui mon
souhait d'être enterré dans sa chambre, auprès du Prophète 'Aleyhi
Salat Wa Salam et de mon illustre prédécesseur. »


Abdallah trouva Aicha en larmes. Il lui transmit le message de son père.

« Je pensais réserver cette place pour ma propre tombe, mais je préfère Omar à moi-même », dit Aicha.

Abdallah annonça à son père mourant qu'Aicha acceptait sa requête.

« Louanges à Allah »,
dit Omar. « C'était le souhait le plus cher de toute mon existence.
Mais mon fils quand tu transporteras mon corps dans la chambre d'Aicha,
transmets lui à nouveau mes salutations et demande lui encore la
permission. Si elle accepte alors ensevelis-moi, sinon enterre-moi dans
le cimetière de Médine. »


PLUS DE RENSEIGNEMENTS SUR CETTE FETE

Je suis consterné par l'étonnement de certains lecteurs qui sont à leurs tours étonnés des agissements des Chiites Rawafidhs et des bases de leurs sectes.


Pour cela continuant d'instruire nos jeunes, je vous écris cela :


Chaques années à pareille date... Qui est considérée en fait comme la plus grande fête chez les rawafidhs,
mieux que les 2 aïds selon leurs dogmes, On prend donc ce jour là un
chien (pauvre bête) qu'on surnomme pour l'occasion 'Omar Radhi Allahu
'anhu... qu'on met au milieu d'une foule en délire armée de bâtons,
barres de fer etc.....et qu'on massacre jusqu'à la mort.....pour ces
majouss celui qui frappe le chien équivaut à frapper 'Omar Radhi Allahu
'anhu !


Ils appellent ce jour là Youm El
Ghofrane, exactement comme les juifs ont nommé un de leur jour Youm
Kippour. Le Jour du Pardon...et celui qui frappe ce pauvre chien se
verra pardonner par leur divinité.


Il se trouve aussi qu'il y-a beaucoup de similitudes entre les rites chrétiens, juifs et la secte rafidhie.

Voila encore plus de détails sur la fête consacrée à ce Khabith (Abu Loloa)

les titres du sommaire

يا شيعة .. أين يُــذهب بك

Ils considèrent l'anniversaire de sa mort (omar) (raa) comme l'une des meilleures fête Rafidhi.

Ce khabith est aussi appelé baba Choujâa Eddine (بابا شجاع الدين أبو
لؤلؤ)...qu'on peut traduire par Le Grand Courageux du Din Rafidhi.

Il est fêté chaque année le 10 rabi'e Le Premier.

Chez
cette secte adoratrice de tombe, on trouve de tout sauf les rudiments
de l'Islam, et afin d'adorer les tombes ils sont prêts à tout.
Adoration synonyme de gros sous, puisque les supposées tombes, ne
concordent pas avec les personnes enterrées.

'Ali Radhi Allahu
'anhu mort à El Kouffa et son tombeau à Najaf, et ce khabith d'Abou
Louloa لعنه الله qui s'est suicidé à Madina et dont le tombeau se
retrouve à des milliers de kms dans la ville de Kashane en Iran.

Ce khabit a tué 'Omar Ibn Al Khattab durant la prière du Fadjr.

Admirez l'accueil et la vénération.

Cliquez ici pour voir les foto des tombeaux :

http://chia.over-blog.com/article-2957372.html

C'est dans leur propre site ! :

http://www.yahosein.com/vb/showthread.php?t=26012

La mort de 'Omar Ibn al Khattab Radhi Allahu 'anhu :

Il y avait à Médine un esclave originaire de Perse qui avait pour nom Abu
Lolo Firouz. Un jour il vint se présenter au calife et dit :
« Mon maître exige de moi une somme trop importante. Je te prie de me la réduire. »

« A combien s'élève cette taxe ? », demanda Omar.

« A deux dirhams par jour. »

« Quelles sont tes compétences ? », demanda à nouveau le calife.
« Je suis charpentier, peintre et forgeron », dit Firouz.
« Eh bien, la taxe dans ce cas n'est pas trop élevée », fit remarquer le calife.

« Une personne ayant tes compétences est en mesure de s'acquitter de cette taxe et de vivre confortablement. »


« C'est bien, je réglerai cela avec toi », grogna l'esclave en s'éloignant.

Omar ne prêta pas attention à ces propos.

« J'ai été réprimandé par un esclave », dit-il en souriant.
Le lendemain de bonne heure, Omar se rendit à la mosquée pour diriger la
prière comme à son habitude. Abu Lolo se tenait caché dans un coin, une
dague à la main. Dès que Omar commença la prière, l'esclave bondit sur
lui. Il le frappa de six coups de dague. Les croyants, horrifiés
maîtrisèrent l'assassin. Finalement cet homme maudit se tua avec sa
propre arme.
Omar gisait dans une mare de sang. Quand la prière fut accomplie, il fut transporté chez lui.
« Qui est mon assassin ? », demanda-t-il.

« Abu Lolo », lui répondit-on.

« Louanges à Dieu. Ce n'est pas un musulman qui a répandu mon sang. »

On appela un médecin afin de soigner et
panser ses blessures. Celui ci déclara qu'elles étaient trop profondes. Beaucoup, à ces mots, se mirent à pleurer.
« Ne pleurez pas, s'il vous plait. », dit Omar. N'aviez-vous pas entendu
le Messager d'Allah 'Aleyhi salat wa salam dire que les pleurs des
proches augmentent le supplice du mort ? »
Voyant sa fin approcher, Omar fit mander son fils Abdallah :

« Mon fils, dit-il, rends toi auprès de Aicha. Transmets-lui les
salutations de Omar. Ne me désigne plus sous le nom de Commandant des
croyants car je ne le suis plus. Transmets lui mon souhait d'être
enterré dans sa chambre, auprès du Prophète 'Aleyhi Salat Wa Salam et
de mon illustre prédécesseur. »

Abdallah trouva Aicha en larmes. Il lui transmit le message de son père.

« Je pensais réserver cette place pour ma propre tombe, mais je préfère Omar à moi-même », dit Aicha.

Abdallah annonça à son père mourant qu'Aicha acceptait sa requête.

«Louanges à Allah », dit Omar. « C'était le souhait le plus cher de
toute mon existence. Mais mon fils quand tu transporteras mon corps
dans la chambre d'Aicha, transmets lui à nouveau mes salutations et
demande lui encore la permission. Si elle accepte alors ensevelis-moi,
sinon enterre-moi dans le cimetière de Médine. »

PLUS DE RENSEIGNEMENTS SUR CETTE FETE

Je suis consterné par l'étonnement de certains lecteurs qui sont à leurs
tours étonnés des agissements des Chiites Rawafidhs et des bases de
leurs sectes.
Pour cela continuant d'instruire nos jeunes, je vous écris cela :
Chaque année à pareille date... Qui est considérée en fait comme la plus
grande fête chez les rawafidhs, mieux que les 2 aïds selon leurs
dogmes, On prend donc ce jour là un chien (pauvre bête) qu'on surnomme
pour l'occasion 'Omar Radhi Allahu 'anhu... qu'on met au milieu d'une
foule en délire armée de bâtons, barres de fer etc.....et qu'on
massacre jusqu'à la mort.....pour ces majouss celui qui frappe le chien
équivaut à frapper 'Omar Radhi Allahu 'anhu !
Ils appellent ce jour là Youm El Ghofrane, exactement comme les juifs ont
nommé un de leur jour Youm Kippour. Le Jour du Pardon...et celui qui
frappe ce pauvre chien se verra pardonner par leur divinité.
Il se trouve aussi qu'il y-a beaucoup de similitudes entre les rites chrétiens, juifs et la secte rafidhie.

Voila encore plus de détails sur la fête consacrée à ce Khabith (Abu Loloa)

, les titres du sommaire devraient suffire, mais je vous ajoute une petite page.

ici : http://chia.over-blog.com/article-2957372.html


Dernière édition par y@nis le 2009-01-26, 18:11, édité 2 fois
avatar
y@nis

Sexe : Masculin

Nombre de messages : 218
Localisation : France

http://algerie.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

. Re: la différence entre les musulmans sunnites et les musulmans chiites.

Message par y@nis le 2009-01-27, 07:20

Voila ce que racontent les chiites rawafids a propos de notre sahabi OMAR (raa)

Mais comme Nous Sommes kheira ouma oukhridjet linnass nous disons à Allah (saw) donne nous la foi ,du courage et la force pour ne pas tomber dans la fitna comme ces RAWAFIDS

بسم الله الرحمن الرحيم

ها نحن نعيد إليكم أيها الأحبة موضوعاً من المواضيع التي تفرك خشوم
النواصب وترفع ضغطهم وتفقدهم صوابهم (وهل كان لديهم صواب؟) ولا تبقي لهم
من باقية

إنه موضوع الصحابي الجليل أبو لؤلؤة رحمه الله كما اضفناه سابقاً دون زيادة او نقصان




بسم الله الرحمن الرحيم

يومان مرّا على ذكرى فرحة الزهراء عليها السلام ، والتي تصادف التاسع من
ربيع الأول ، وهو اليوم الذي استجاب الله عز وجل فيه دعاء مولاتنا عليها
السلام على المنافق عمر عليه لعائن الله ، وقد وصفه أمير المؤمنين عليه
السلام بأنه اليوم الذي أقر الله به عين آل الرسول ، وأنه عيد الله الاكبر
، إلى ماهنالك مما ذكر في حقه من تعظيم ..

وقد أجرى الله سبحانه وتعالى قتل هذا الزنيم على يد أبي لؤلؤة رحمة الله
عليه ، وهو من قال في حقه اميرنا عليه السلام أنه سيدخل الجنة رغماً عن
أنف عمر

وإليكم الآن صوراً عن قبر هذه الشخصية الجليلة ، وهي صور تنشر للمرة
الأولى على شبكة الإنترنت، وسنلحقها ببعض الروايات حول ابي لؤلؤة إن شاء
الله

photos de la tombe de leur loualoua






Dernière édition par y@nis le 2009-01-27, 07:32, édité 1 fois
avatar
y@nis

Sexe : Masculin

Nombre de messages : 218
Localisation : France

http://algerie.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

. Re: la différence entre les musulmans sunnites et les musulmans chiites.

Message par Invité le 2009-01-29, 09:09

en regardant les vidéos j'ai eue peur ----------- les rawafides Marmites.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Re: la différence entre les musulmans sunnites et les musulmans chiites.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum