ACTUALITES POLITIQUE VIDEOS

POUR ÉCHAPPER AUX SERVICES DE SÉCURITÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

. POUR ÉCHAPPER AUX SERVICES DE SÉCURITÉ

Message par Invité le 2009-01-24, 05:05

POUR ÉCHAPPER AUX SERVICES DE SÉCURITÉ


Des terroristes ont changé leurs noms de famille
La tragédie nationale qu’a subie le
pays dix années durant nous cache
t-elle autant de secrets tel que celui
révélé ce jeudi par le ministre de la Justice
Tayeb Belaïz? De l’intervention de ce dernier
ce jeudi à l’APN, l’opinion publique
apprendra, sans doute, pour la première
fois que terroristes ont procédé aux changements
de leurs noms de famille pour
échapper aux services de sécurité et de surcroît
à la justice. En évoquant le sujet des
changements des patronymes, le ministre
de la Justice, Gardes des Sceaux notera
sans ambages que l’expérience algérienne
dans ce domaine «a démontré que certaines
personnes, après avoir changé leurs noms
patronymiques, ont adhéré à des groupes
terroristes et échappé aux services de sécurité
» a t-il dit. «Beaucoup de gens échappent
aux décisions de justice en raison du
changement de leurs noms de famille,
d’autres veulent changer leur noms par rapport
aux casiers judiciaires» a ajouté le premier
responsable du secteur.Tayeb Belaïz a
aussi fait part du rejet de son département
à toute demande de changement de patronyme
familial émanant de ceux qu’il
désigne comme étant « avoir choisi une
voie non honorable durant la Révolution de
Novembre» argue t-il. En décodé, l’allusion
s’adresse clairement aux harkis vivant à
l’étranger, en particulier en France, désirant
rentrer en Algérie sous d’autres noms
de famille. Dans le même ordre d’idée, le
représentant du gouvernement a affirmé
qu’il n’y a pas de lenteur au niveau du
ministère de la justice concernant les
demandes de changement de noms de
famille, rappelant que la loi autorise une
telle procédure à ceux qui portent des
noms « abjects et gênants ». Se voulant
plus explicite, il rappellera les étapes à
suivre pour aboutir au changement de son
nom patronymique Selon lui, cette procédure
commence par l’obtention de l’autorisation
de la famille passant par la présentation
de la demande au ministre de la
Justice. Le procureur général effectue une
enquête «approfondie» avant de demander
à la famille concernée de choisir un nouveau
nom de famille qui sera publié dans
un quotidien pour une durée de six mois. Si
aucune objection n’est présentée par les
membres de la même famille et d’autres
familles portant le même nom, le dossier
sera alors soumis à une commission
conjointe des ministères de l’Intérieur et de
la Justice pour trancher.Toujours est il que
le ministre de la Justice a beaucoup insisté
sur l’obligation d’une enquête approfondie
avant d’accorder un nouveau patronyme à
un quelconque individu. L’objectif de cette
enquête est de toute évidence celui d’éviter
des anomalies qui profiteraient à des terroristes
et aux criminels dangereux. Le
ministre de la Justice a aussi indiqué que
pas moins de 3 700 noms patronymiques
ont été changés à ce jour conformément
aux dispositions juridiques en vigueur. Il
précisera qu’en 2006, 11 décrets présidentiels
comportant 1 243 nouveaux noms de
famille ont été signés et publiés dans des
journaux, tandis que 17 décrets présidentiels
comportant 1 930 nouveaux noms de
famille sont actuellement prêts et seront
soumis au président de la République pour
signature. Au sujet d’une autre question
relative à la pertinence d’un diplôme d’enseignement
continu pour la profession
d’avocat, le ministre de la Justice répondra
que celui-ci a exactement la même valeur
qu’une licence en sciences juridiques et
administratives.

Karim Aoudia

source : le Courrier d'Algérie



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Re: POUR ÉCHAPPER AUX SERVICES DE SÉCURITÉ

Message par Invité le 2009-01-24, 05:09

BOUMERDÈS


Un terroriste abattu et plusieurs
casemates détruites
Acculés dans leurs derniers
retranchements dans le massif
forestier de Djerrah par les
forces combinées de sécurité,
les activistes du GSPC tentent
de desserrer l'étau sur leurs
acolytes. En effet, un attentat
terroriste a été perpétré
mercredi dernier dans la soirée
non loin du village d'Aït
Mouhouche relevant de la
commune de Béni Amrane,
située à une vingtaine de
kilomètres au Sud-Est de la
wilaya de Boumerdès.
L’engin explosif a été enfoui
sous terre au bord de la
route et a été fait exploser à
distance à l'aide d'un portable par des
terroristes embusqués au passage de la
patrouille de la Gendarmerie, indique-ton.
Un gendarme a été légèrement blessé
tandis que le véhicule a été sérieusement
endommagé par le souffle de la
bombe. Dans la même localité et au
même moment de l'attentat, des terroristes
ont tiré des rafales à l'arme automatique
en direction du commissariat
de police.
La riposte des policiers ne s'est pas
faite attendre puisque les assaillants ont
été contraints à prendre la fuite.
L'attaque n'a pas fait de victimes, ajoute
notre source. Toutefois, les forces
combinées de sécurité qui poursuivent
leur offensive dans les monts surplombant
les localités de Béni Amrane et plus
au Sud de Ammal ont abattu un dangereux
terroriste dans la forêt de Djerrah
dont le corps est en cours d'identification
précise notre source.
Les forces de sécurité engagées dans
cette opération semblent déterminer à
venir à bout des groupes terroristes réfugiés
dans cette dense forêt, lesquels ont
fui les maquis de Keddara après avoir
subi un cinglant revers avec la perte de
pas moins de 5 de leurs acolytes. Ils ont
été éliminés dans une embuscade tendue
par les éléments de l'ANP dans le
même endroit durant la semaine écoulée.
Les activistes de la nébuleuse intégriste
activaient dans la katibate El Feth
que dirige le sinistre émir Omar
Bentitraoui. De gros moyens militaires
sont utilisés dans cette vaste opération
déclenchée la semaine dernière et qui
s'étend jusqu'au massif forestier de Sid
Ali Bounab dans la localité de Naciria
où un autre important groupe terroriste
a été repéré.
Des bombardements intensifs à l'artillerie
lourde reliés par des tirs aéroportés
se font régulièrement ces derniers
jours et ciblaient des endroits bien précis
indique notre source qui ajoute que
l'offensive ne saurait tarder pour éliminer
les terroristes retranchés dans leurs
tanières dans ces maquis. Selon notre
source, le bilan n'est pas encore fait,
mais on parle de l'élimination de plusieurs
terroristes qui seraient déchiquetés
par les bombardements intensifs et la
destruction de plusieurs casemates.
Des couvertures, des denrées alimentaires,
des tenues vestimentaires ainsi
que du matériel destiné à la fabrication
des bombes artisanales ont été retrouvés.
Cependant les forces combinées de
sécurité sont sur le qui-vive dans des
endroits ciblés pour donner l'assaut final
indique-t-on.

B.K.
source : le Courrier d'Algérie


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Re: POUR ÉCHAPPER AUX SERVICES DE SÉCURITÉ

Message par Invité le 2009-01-24, 05:14

DÉCÈS DE NOMBREUX TERRORISTES DANS LES MAQUIS


Droudkal victime d'armes
biologiques ?
Selon le journal américain « The
Washington Times », le GSPC
aurait été victime de ses propres
armes, causant le décès dans ses rangs de
plusieurs dizaines de terroristes. Le journal
explique en effet que « Droudkal et
ses hommes auraient tenté de développer
une arme biologique ou bactériologique
en vue de s'en servir dans des
attentats et de faire le maximum de victimes
». Mais cette « arme », qui semble
en fait inoculer la peste noire, aurait touché
les terroristes des maquis se trouvant
sur les hauteurs de Tizi Ouzou, du côté
des monts de Sid Ali Bounab. Les survivants,
très malades eux aussi, auraient
décampé immédiatement pour chercher
refuge plus à l'Est, entre Béjaïa et Jijel,
sur les monts Babor.
Il semble que les ratissages effectués
par les services de sécurité aient permis
de retrouver certains cadavres de terroristes.
Le journal anglais The Sun, premier
à livrer cette information, parle carrément
d'une quarantaine de cadavres
retrouvés par les services de sécurité. Le
journal américain, pour sa part, va encore
plus loin pour étayer le propos, en
citant un expert de la CIA qui aurait,
selon The Washington Times, intercepté
une conversation entre un responsable
du GSPC et un chef d'Al-Qaida installé
dans une zone tribale pakistanaise, non
loin de la frontière afghane. Ce dernier
demandait l'isolation urgente du site où
avaient eu lieu les essais.
Le décès massif de tous ces terroristes
pourrait expliquer en partie la baisse
notable de la violence en Algérie. Car il
y a aussi les opérations de ratissage et le
pressing des services de sécurité ainsi
que les appels répétitifs du fondateur du
GSPC, Hassan Hattab, à déposer les
armes. Ces appels, nous dit-on, « ont en
effet poussé des dizaines de terroristes à
quitter les maquis et à se mettre sous la
protection de l'État en vue de reprendre
une vie normale au sein de la société
algérienne ».

Wassim benrabah
source : le Courrier d'Algérie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Re: POUR ÉCHAPPER AUX SERVICES DE SÉCURITÉ

Message par Invité le 2009-01-24, 05:15

ZEMMOURI EL BAHRI
(BOUMERDÉS)


Une petite fille
de 5 ans enlevée
puis libérée…

La petite fille Nesrine qui a été
enlevée mardi dernier juste à
sa sortie de l'école, aux environs
de 16 h, au niveau de la
localité de Zemmouri El Bahri,
située à une dizaine de kilomètres
à l'Est de Boumerdès, a
été retrouvée saine et sauve
après 3 jours de séquestration.
La victime qui est la fille d'un
entrepreneur n'est âgée que de
cinq ans et fréquentait la première
année préparatoire dans
l'école de la localité. Elle a été
accostée semble-t-il par deux
individus qui l'ont obligée à les
suivre vers une destination
inconnue, au moment où elle
allait rejoindre le domicile
familial sis au quartier des 319
logements. La nouvelle de sa
disparition s'est propagée
comme une traînée de poudre
au niveau de toute la commune
suscitant un climat de psychose
et une vague d'indignation
de toute la population locale.
Cette dernière, compatissante
et solidaire avec les parents,
s'est rapidement mobilisée
pour effectuer des recherches
dans les environs, aux côtés
des services de sécurité mais
en vain.
Durant toute la période de la
disparition, la famille attendait
vainement un appel des ravisseurs.
Poursuivant leur
recherche, les services de la
Gendarmerie ont enfin retrouvée
la petite Nesrine jeudi vers
1 h du matin à proximité d'un
rond point de la ville précise-ton.
La famille et la population
étaient soulagées de retrouver
la petite fille après une séquestration
qui a duré trois jours.
Jusqu'à l'heure où nous mettons
sous presse, on ignore
toujours l'endroit où la petite a
été séquestrée par ses ravisseurs
pour exiger, parle-t-on
une rançon à ses parents pour
sa libération. Selon notre source,
un des auteurs de ce rapt
aurait été arrêté par les éléments
de la Gendarmerie en
patrouille durant cette nuit
tandis que son acolyte aurait
réussi à prendre la fuite précise-
t-on. Il faut noter que, c'est
le premier cas de rapt d'enfant
signalé dans la wilaya de
Boumerdès depuis longtemps.
B.K.
source : le Courrier d'Algérie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Re: POUR ÉCHAPPER AUX SERVICES DE SÉCURITÉ

Message par Invité le 2009-01-24, 05:18

TIGZIRT


Un véhicule de
ravitaillement d'une
caserne incendié

Un faux barrage a été dressé dans
la matinée de jeudi aux alentours
de 9h 30, au lieu dit
Mazer, relevant de la commune de
Mizrana, par un important groupe terroriste
armé avons-nous appris de
sources sûres. Un commerçant qui
fournit du pain à la caserne de Mazer
située à 7 km à l'ouest de Tigzirt a été
délesté de son fourgon de type boxer,
que les terroristes ont incendié sur les
lieux pendant qu'ils retenaient en otage
leur victime qui a été passée à tabac et
délestée également de son argent. Une
fois le forfait accompli la victime répondant
aux initiales M.S, père de famille,
originaire de Taksebt dans la commune
d'Iflissen a été relâchée.
La victime a été admise à l'hôpital de
Tigzirt suite aux nombreux traumatismes
causés par les terroristes. C'est
pour la quatrième fois qu'un véhicule
de fournisseur des casernes militaires
est incendié au nord de la wilaya de Tizi
Ouzou depuis juin dernier. En effet le
14 juin 2008, peu avant midi, deux
véhicules interceptés l'un près de Mazer
et l'autre près des Aghribs ont été incendiés
par des terroristes qui ont tendu
leurs faux barrages.
Puis, le 31 décembre dernier non
loin des Aghribs un autre véhicule
d'un fournisseur en denrées alimentaires
d'un cantonnement du coin a
été intercepté par un groupe armé qui
a également incendié le véhicule du
malheureux commerçant.

Roza Drik
source : le Courrier d'Algérie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Re: POUR ÉCHAPPER AUX SERVICES DE SÉCURITÉ

Message par Invité le 2009-01-24, 05:23

Nouvelle ingérence US dans
les affaires internes de l'Algérie



Si l'on en croit des sources
politiques généralement
bien informées, l'ambassadeur
US en Algérie, David
Pearce, aurait entamé une
série de rencontres avec des
leaders politiques et de syndicats
dits autonomes.
L'objet de ces rencontres
aurait concerné quasi exclusivement
la prochaine élection
présidentielle, ce qui
fait dire à nos sources que
cette initiative, deuxième du
genre soit dit-en passant,
constitue une véritable ingérence
dans les affaires
internes de l'Algérie. En
attendant que les autorités
viennent y mettre bon
ordre, il faut dire que toutes
les personnes qui ont accepté
cette invitation encouragent,
elles aussi, de pareilles
atteintes à la souveraineté
nationale.

source : le Courrier d'Algérie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Re: POUR ÉCHAPPER AUX SERVICES DE SÉCURITÉ

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum